You are currently viewing Utilisation de la Dash Cam dans toute l’Europe

Au Royaume-Uni, il est légal de filmer les routes publiques et les images peuvent également être partagées.

Mais les propriétaires de caméras de tableau de bord doivent être conscients que les images capturées peuvent également être utilisées contre eux. Par exemple, si un policier arrête un véhicule pour un délit de conduite automobile présumé, comme un excès de vitesse, il peut demander au conducteur de lui remettre les images de la caméra du tableau de bord pour examen.

En Europe continentale, les règles relatives à l’utilisation des caméras de tableau de bord varient, et il est important de connaître les réglementations locales avant de voyager dans chaque pays.

Certains pays européens, dont l’Espagne, l’Italie, Malte et les Pays-Bas, autorisent l’utilisation des caméras de tableau de bord sans restrictions.

Mais dans d’autres pays, comme la France et la Belgique, les caméras de tableau de bord sont réservées à un « usage privé ». En France, les preuves enregistrées doivent uniquement être envoyées directement à la police. De plus, il n’est pas permis de localiser le radar, donc avec la bonne base de données, les « zones dangereuses » peuvent être mises en évidence à la place.

En Allemagne, il est légal de les utiliser, et même les tribunaux autorisent les images comme preuves, suite à une affaire portée devant la Cour fédérale en 2016. Il est cependant illégal de télécharger des images de caméras de tableau de bord sur des médias sociaux, à moins que les visages et les plaques d’immatriculation des voitures n’aient été masqués.

Ensuite, dans quelques pays, comme l’Autriche et le Portugal, l’utilisation des caméras de tableau de bord est totalement interdite. En Autriche, les récidivistes sont passibles d’amendes à cinq chiffres.

Nous pensons tous que nous sommes de bons conducteurs et que l’inattendu ne nous arrivera pas, mais les accidents arrivent, et une caméra sur le tableau de bord peut vous épargner beaucoup de peine en étant votre témoin expert personnel, lorsque tous les autres témoins ont couru se mettre à l’abri.

Dès qu’il y a un élément de doute sur un incident, vous risquez d’être confronté à une longue procédure judiciaire, ce qui provoque de l’anxiété et de la colère, qui peuvent toutes être évitées grâce à une caméra de tableau de bord. Les compagnies d’assurance examineront les images et si ce qui s’est passé est suffisamment clair, une procédure judiciaire ne sera pas nécessaire.

La personne à qui il est le plus facile de vendre une caméra de tableau de bord est celle qui vient d’avoir un accident, car son expérience personnelle en révèle la nécessité. À partir de 100 euros, vous pouvez vous permettre de prendre le risque.